Accueil
Stop à la chasse aux phoques !   

Canada

Massacre des phoques Manifestations Pétition Ecrire aux autorités

Namibie

Massacre des otaries Pétition Ecrire aux autorités

A l’action !

Engagez-vous ! Ecrire

Ressources

Diffusion de l’information Tracts Pétitions téléchargeables Législation

Contact

Newsletter Militant Média


Actualité - Fourrure Torture

Fourrure Torture se réjouit du maintien par l’OMC de l’interdiction des importations des produits issus de la chasse aux phoques

Ce lundi 25 novembre 2013, l’OMC vient de rendre son rapport sur la plainte du Canada et de la Norvège contre l’interdiction d’importation dans l’Union européenne des produits issus de la chasse commerciale des phoques.

Le groupe spécial de l’OMC maintient la décision de l’Union européenne d’interdire les produits issus de la cruelle chasse aux phoques. L’Union européenne est en droit d’interdire ce commerce sanglant, contraire à l’éthique de ses citoyens.

Outre les pays de l’Union européenne, les pays qui ont eux aussi interdit les importations issues de la chasse aux phoques sont : les Etats-Unis, le Mexique, la Croatie, Taiwan, la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie

Rapport du groupe spécial de l’OMC (en français)

Ouverture de la chasse en Namibie : une association dévoile de nouvelles images

 
 

L’association internationale Earthrace Conservation révèle la violence de la chasse aux jeunes otaries sur les plages namibiennes. La vidéo montre les chasseurs de servant de manches de pioche pour tuer les petites otaries avant de les projeter dans un camion. Il s’agit du plus grand nombre de mammifères marins massacrés de la sorte au monde; les otaries sont une espèce en danger (annexe II de la CITES) et déjà victimes des pêcheurs, de la réduction de leur habitat et de leur nourriture. L’exemple de l’Afrique du Sud démontre que les otaries n’ont pas d’impact sur les stocks de poissons. Earthrace Conservation appelle à ne pas voyager en Namibie jusqu’à l’interdiction des massacres.

La Suisse ne sera pas la plaque tournante du commerce des produits du phoque dans l’UE

En Suisse, le Conseil national a largement voté à la majorité en faveur d’un texte ratifiant la législation européenne interdisant l’importation de produits dérivés du phoque depuis 2010. Les Etats doivent encore approuver le texte auquel ils s’étaient déjà opposés suite aux intimidations des gouvernements canadiens et norvégiens, mais l’action continue de l’association Franz Weber (qui a documenté la chasse annuellement sur le terrain) et de tous ses sympathisants a permis cette avancée réjouissante. Elle en entraînera d’autres dans la foulée, comme l’interdiction de l’importation de cétacés vivants.

Le gouvernement canadien offre des millions hors de ses frontières pour stocker des peaux invendables

Avec la fermeture des principaux marchés internationaux, le ralentissement, voire l’arrêt des activités des chasseurs de phoques étaient espérés, mais suite aux plaintes des industriels exploitant les phoques, le gouvernement de Terre-Neuve a offert 3,6 millions de dollars à une compagnie de fourrure norvégienne pour stocker les peaux des phoques. Ce nouvel effort insensé de sauver l’industrie des fourrures de phoques coûte encore très cher aux contribuables canadiens tandis que les chasseurs eux-mêmes se raréfient et se mettent en quête de nouvelles opportunités.

Fourrure Torture s’insurge contre le quota de 2012 pour la chasse aux phoques au Canada

Le ministère des Pêches et des Océans a annoncé le nouveau quota de la chasse aux phoques pour 2012 : 400 000 phoques !

Alors que le gouvernement canadien devrait tout mettre en place pour protéger les phoques victimes de la raréfaction des glaces, celui-ci marque une nouvelle fois sa volonté déraisonnée de poursuivre le massacre des phoques.

Le gouvernement canadien choisit ainsi de rester sourd aux protestations internationales, mais aussi dans son propre pays, contre la cruelle chasse aux phoques.

Qui n’a pas son pin’s ?

Le ministre canadien des Pêches et des Océans Keith Ashfield n’a rien trouvé de mieux pour élever le débat de l’avenir de l’industrie des pêches canadienne ou du statut des chasseurs de phoques, que de promulguer le port de pin’s fabriqués en peau de phoque ! Les membres du Parlement canadien se voient incités fortement à arborer ce pin’s pour démontrer leur soutien aux communautés qui disent dépendre de la chasse aux phoques pour maintenir leur avenir économique. Une telle action est consécutive au dernier coup porté à la chasse industrielle du phoque, l’embargo russe sur les produits du phoque en décembre 2011, en d’autres termes la disparition du principal importateur de ces produits. Le député libéral Mac Harb s’est insurgé contre cette nouvelle perle du gouvernement conservateur qui bafoue comme d’habitude l’opinion des canadiens majoritairement opposés à cette chasse, et multiplie des promesses et incitations belliqueuses lorsqu’il n’existe plus d’espoir de sauver la chasse, tout cela sans se soucier de l’avenir professionnel des communautés concernées.

Un député canadien appelle à ouvrir les débats autour de la fin de la chasse commerciale du phoque au Canada

Ryan Cleary, membre du Parlement à Ottawa affilié au parti NDP (Nouveau Parti Démocratique), s’est récemment engagé à rouvrir la discussion pour briser les puissants tabous qui entourent le déclin de l’industrie de la chasse aux phoques au Labrador et à Terre-Neuve. Son action a été immédiatement décriée par les défenseurs de la chasse aux phoques, démontrant une nouvelle fois l’obstination acharnée des chasseurs à raviver une industrie coûteuse et sans avenir en multipliant les attaques insensées contre les nombreux embargos sur les produits du phoque dans le monde.

Pourtant, le député Ryan Cleary rappelle sur son blog qu’à l’image de son parti, il n’est absolument pas opposé à la chasse commerciale du phoque et continue à soutenir ses partisans. Il appelle néanmoins à faire face à l’inévitable effondrement de cette industrie, notant que la demande internationale pour la viande comme pour les produits dérivés des phoques n’existe pas. Il rappelle en outre l’urgence de se pencher sur l’avenir des stocks de cabillaud décimés par des décennies de surpêche – une responsabilité que les chasseurs persistent à imputer à la prédation des phoques. Le Parti Vert du Canada soutient Ryan Cleary dans son action, notamment dans l’intérêt d’une étude sur la reconversion des pêcheurs, et d’une autre étude sur la nécessité de protéger les stocks de cabillaud. Depuis longtemps, le Parti Vert plaide pour la reconversion des chasseurs vers des activités écotouristiques.

La Russie interdit l’importation des peaux de phoques du Groenland

La Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan ont interdit l’importation des peaux de phoques du Groenland le 20 août 2011.

Après l’Union européenne, la Fédération de Russie (un des principaux marchés pour des produits dérivés de la chasse aux phoques au Canada) envoie un message fort contre le massacre annuel au Canada !

La chasse aux phoques au Canada sur le déclin

38 000 phoques du Groenland ont été tués en 2011. Même si le quota est bien loin d’avoir été atteint, la cruauté était encore au rendez-vous cette année.

En 2011, le quota a été établi à 468 200 phoques du Groenland, phoques gris et phoques à capuchon. Malgré ce que tente de faire croire le gouvernement canadien, les clients internationaux sont de moins en moins nombreux. Le prix d’une peau se situe entre 20 et 30$ canadiens cette année, tout juste de quoi couvrir les frais de la chasse.

Dans une résolution sur les relations commerciales entre l’Union européenne et le Canada, le Parlement européen a confirmé le 8 juin dernier son opposition aux importations en Europe des produits dérivés de la chasse aux phoques. Le Parlement européen "attend de la Commission qu’elle reste ferme quant à la position de l’Union sur l’interdiction des produits dérivés du phoque et exprime son vif espoir que le Canada abandonnera le recours qu’il a introduit auprès de l’OMC, lequel va à l’encontre des relations commerciales, avant que l’accord économique et commercial global ne doive être ratifié par le Parlement européen".

Malgré le risque porté sur la ratification de l’accord commercial entre l’UE et le Canada, représentant 12 milliards de dollars canadiens, le gouvernement canadien a annoncé qu’il allait continuer d’appuyer son soutien à la chasse aux phoques en maintenant sa plainte auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce.

Mobilisation contre la chasse aux phoques à Montréal

Une marche unitaire contre la chasse aux phoques s’est déroulée à Montréal le 27 mars 2011 et s’est terminé à l’hôtel Hilton pour une projection vidéo.

En présence de Georges Laraque, la voix québécoise du film Terriens, ou encore la comédienne Patricia Tulasne, les opposants au massacre des phoques ont dénoncé le massacre annuel des phoques au Canada, ainsi que le silence du aux intimidations des chasseurs et leurs appuis politiques.

Merci pour votre mobilisation !

40 associations chinoises de défense animale exhortent le Canada à ne pas commercialiser en Chine les produits provenant de la chasse aux phoques

Le 12 janvier 2011, la ministre canadienne des Pêches et Océans Gail Shea, en visite en Chine afin de trouver des débouchés pour les produits issus de la cruelle chasse aux phoques au Canada, annonce avoir conclu un accord commercial entre le Canada et la Chine. Après les fermetures successives des marchés américains, puis européens au motif des conditions de mise à mort inhumaines des phoques, le Canada se tourne aujourd’hui désespérément vers la Chine afin de tenter de relancer cette industrie. Fourrure Torture condamne cet acharnement du Canada, qui plus est très coûteux pour les contribuables canadiens.

Humane Society International/Canada et plus d’une quarantaine d’associations de défense animale chinoises se sont immédiatement élevées de concert contre l’accord conclu entre le Canada et la Chine. "L’industrie du phoque canadienne a tort de croire que la Chine deviendra un dépotoir de ces produits de la barbarie rejetés par le reste du monde." indique Lu Di, directeur de China Small Animal Protection Association. “Les Chinois se soucient autant des animaux que les européens et les américains. Mon association et beaucoup d’autres travailleront à garantir que la Chine ne devienne jamais un marché majeur des produits du phoque”. Ha Wenjin, de l’association Nanjing Ping indique “Nous savons ce qu’il se passe sur les banquises du Canada et nous ne sommes pas disposés à perpétuer cette horrible industrie. Nous demandons expressément à Gail Shea et ses partenaires d’abandonner tout de suite l’idée de nous vendre les produits dérivés du phoque”. Qin Xiaona, directrice de Beijing’s Capital Animal Welfare Association ajoute "Nous faisons confiance au peuple chinois pour rejoindre le reste de la communauté internationale en disant non aux produits dérivés des jeunes phoques massacrés au Canada."

Les associations ayant appelé la ministre des Pêches et Océans, Gail Shea, et les représentants de la chasse aux phoques à quitter la Chine sont :
China Small Animal Protection Association, China Small Animal Protection Association-Shanghai, China Small Animal Protection Association-Tianjin, Beijing Capital Animal Welfare Association, China Animal Care Network, Beanstalk Beijing, Beijing Youth Animal Protection Volunteer Group, Beijing Dog and Cat Help Volunteer General Station, Beijing "Hand in Hand" Animal Rescue Center, Beijing Coolpet New Horizon, Beijing Lucky Cats, Beijing Dog and Cat Orphanage, Chongqing Animal Protection Association, Changsha Small Animal Protection Association, Changchun Small Animal Protection Association, Chengde Jingling Youyue Street Animal Rescue Center, Dalian Pet100, Chengdu Home of Love Rescue Center, Guangzhou Home of Pets, Jinan Yellow River Street Dog Rescue Center, Haerbin Animal Protection Association, Humane Society International, Nanjing Ping An A Fu Animal Protection Association, Nanning Stray Cat Help Center, Suzhou Small Animal Protection Volunteers Group, Shijiazhuang Mi-Ai Stray Cat Help Center, Shanghai East China Normal University Sunshine Small Animal Protection Group, Shandong Taishan Animal Protection Association, Fuzhou Small Animal Protection Network, Xixi Forestry Guangzhou Cat Protection Group, Hainan Small Animal Protection Association, Hangzhou Stray Animal Rescue Center, Shantou Cat Lovers’ Group, Shenzhen Cat Protection Network, Shenzhen Homeless Dog Sanctuary, Sichuan Guangyuan Universal Love Animal Protection Center, Sichuan Qiming Small Animal Protection Center, Tianjin Home to All, Tianjin Love and Rescue Society, Wuhan Stray Animal Rescue Center, Shanxi Hongshiliu Companion Animal Rescue Center, Xiamen Animal Protection Education Committee, Xiamen A Fu Volunteers Association.

L’Europe confirme l’embargo des produits issus de la chasse aux phoques

Le 25 octobre 2010, la Cour de Justice de l’Union Européenne a confirmé l’embargo européen des produits provenant de la chasse commerciale des phoques. Alors que l’interdiction est entrée en vigueur le 20 août 2010 dans l’Union européenne, plusieurs organisations avaient obtenu une suspension temporaire en se retournant vers la Cour Justice de l’Union Européenne. L’annulation de la suspension confirme le droit des Européens à ne pas avoir sur leur marché des produits issus de la chasse cruelle et injustifiable des phoques.

Le Sénateur canadien Mac Harb présente à nouveau sa proposition de loi pour interdire la chasse commerciale des phoques

Après avoir déposé une première fois en 2009 une proposition de loi pour interdire la chasse commerciale des phoques au Canada, le Sénateur Mac Harb la présente à nouveau en mars 2010.

Fourrure Torture renouvelle ses félicitations au sénateur Mac Harb pour cette initiative courageuse dans un pays où les élus sont peu enclins à se prononcer contre la chasse commerciale des phoques. Dans le même temps, une majorité de la population y est opposée.

Pour agir : Indiquez aux sénateurs canadiens que vous souhaitez que le projet de loi S-207 soit débattu.

Fourrure Torture condamne la plainte du gouvernement canadien déposée auprès de l’OMC

L’Union Européenne s’est prononcée en juillet 2009 pour l’interdiction des importations des produits dérivés de la chasse aux phoques. Le gouvernement canadien vient de réagir à cette décision en déposant une plainte auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce, ce lundi 2 novembre.

Rappelons que l’argent des contribuables canadiens continue d’être gaspillé pour promouvoir une chasse barbare, qui représente en moyenne moins de 5% des revenus annuels des chasseurs. Il est par conséquent impératif que le gouvernement canadien accepte la décision européenne mais aussi la volonté sans cesse croissante dans le monde de voir interdire la chasse aux phoques.

L’Europe entérine l’interdiction des importations de produits dérivés de la chasse commerciale des phoques !

Après le Parlement européen le 5 mai 2009, le conseil des ministres européens a approuvé ce 27 juillet 2009 l’interdiction des produits dérivés du phoque dans l’Union Européenne, et ce malgré les dernières intimidations du gouvernement canadien.

Alors que la chasse aux phoques coûte plus cher qu’elle ne rapporte, le gouvernement canadien aura dépensé l’argent des contribuables canadiens pour donner l’illusion aux pêcheurs de défendre la chasse aux phoques auprès de l’Union européenne. Pourtant le gouvernement canadien continue à vouloir imposer les produits issus des massacres des phoques et continue son lobbying auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce.

Fourrure Torture déplore l’acharnement du gouvernement canadien à vouloir maintenir le massacre des phoques, aux frais des contribuables de surcroît, et l’exhorte à se pencher sur une solution éthique et viable comme l’écotourisme.

La chasse des jeunes phoques interdite en Russie !

Le 18 mars 2009, le ministère des Ressources naturelles en Russie a pris la décision d’interdire la chasse des phoques âgés de moins d’un an ! Le mois précédent, Vladimir Poutine avait déjà interdit la chasse des phoques âgés de moins d’un mois, la qualifiant de «pratique sanguinaire». Fourrure Torture renouvelle ses félicitations au premier ministre russe pour cette décision. Rappelant que plus de 97% des phoques tués au Canada sont âgés de moins de 3 mois et que la Russie est un des premiers pays importateurs de peaux de phoques, Fourrure Torture demande à Vladimir Poutine de faire un pas de plus afin d’interdire en Russie toute importation des produits dérivés de la chasse aux phoques.


Fourrure Torture - Information sur la chasse aux phoques

Présentation de Fourrure Torture

Fourrure Torture défend tous les animaux à fourrure dans le monde et dénonce l’industrie de la fourrure en informant le public sur les dessous de ce commerce macabre. Fourrure Torture représente en France International Anti-Fur Coalition, qui regroupe à ce jour plus de 60 associations à travers le monde.

La chasse aux phoques dans le monde

A une cadence infernale, les chasseurs canadiens tuent les phoques à coups de hakapik (instruments avec une pointe métallique) ou de fusils.
Les témoins ont pu voir sur place des phoques lutter contre la mort pendant plus d’une heure, après avoir eu le crâne fracassé. La vision de nombreuses dépouilles sans peau et le son particulièrement horrible produit par les gourdins écrasant le crâne des bébés phoques ont marqué tout particulièrement les observateurs. De nombreux phoques agonisent dans l’eau après avoir été blessés par balle.

Chaque année, en Namibie, des dizaines de milliers d’otaries sont tuées sous les coups de poignards des chasseurs. Fourrure Torture soutient l’association Seal Alert qui dénonce sur place ce massacre moins connu, mais tout aussi cruel.